Octopix 2012

Accueil

C’est probablement la quiétude qui se dégageait déjà d’un Grand-Hornu en ruine qui nous a poussés un jour, Françoise Foulon, Georges Ollinger, Jean-François Escarmelle, Laurent Busine et moi-même, à imaginer une nouvelle vie pour cet incroyable site néoclassique qui avait été l’un des lieux industriels majeurs d’une Wallonie triomphante à l’époque de la révolution industrielle.

Très vite, il nous est apparu que le potentiel était immense.
Très vite, nous avons choisi d’éviter tout passéisme au profit d’une action ambitieuse orientée vers l’art d’aujourd’hui.
Grâce à l’aide de la Province de Hainaut qui a racheté le site à Henri Guchez et fondé l’ASBL Grand-Hornu Images, grâce à l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, soutenue par l’Union Européenne, qui a créé le Musée des Arts Contemporains, notre rêve est devenu réalité même s’il semblait bien utopique aux origines. Qui aurait cru en effet que, trente années après le début de cette aventure, le site serait entièrement réhabilité, qu’il serait devenu l’une des principales vitrines européennes des arts actuels et qu’il aurait été inscrit par l’Unesco sur la prestigieuse liste du Patrimoine mondial de l’humanité.

Ces victoires et ces reconnaissances, nous les partageons avec les équipes qui animent le lieu, avec toutes les femmes et tous les hommes qui nous ont apporté leur soutien et surtout avec l’ensemble des visiteurs qui nous font l’honneur de passer un moment chez nous. Pour arrimer solidement le Grand-Hornu au troisième millénaire, nous lui avons dédié une Fondation. Elle contribuera à renforcer son rayonnement avec l’aide des structures culturelles qui l’animent.

Je vous invite à la découvrir.

Claude Durieux

Président de la Fondation Grand-Hornu